5 conseils pour bien choisir votre organisme de prévoyance

5 conseils pour bien choisir votre organisme de prévoyance

Maintenir son train de vie et son niveau de revenus en cas d'accident de la vie est la principale raison pour laquelle un contrat de prévoyance est signé. Pour s'assurer que la garantie répond bien aux attentes du souscripteur, le choix de l'organisme auprès duquel le contrat est signé est capital.

Établir une corrélation entre les besoins du souscripteur et les garanties proposées

La situation matrimoniale, l'âge, l'état de santé et le statut professionnel sont autant de critères qui font varier les besoins de chacun. Par rapport à ces besoins, il est essentiel de s'intéresser aux garanties fournies par l'organisme de prévoyance.

Il est préconisé de porter un regard attentif sur le taux d'indemnisation, qui varie d'un organisme à un autre. Certains appliquent la formule t/100 pour valoriser la rente à verser au bénéficiaire, t étant le taux d'invalidité, tandis que d'autres utilisent la formule t/66. Dans le premier cas, si l'invalidité est évaluée à 50%, la rente reversée est de 50% par rapport au montant souscrit. Cette rente est de 75,76% si l'organisme applique la formule t/66.

Parallèlement aux garanties, il convient de s'intéresser aux tarifs et au montant des cotisations dont il faudra s'acquitter tout au long du contrat.

Vérifier les critères de mise en application de la garantie

Avant de signer le contrat, il importe de mettre au clair les conditions de mise en application de la garantie. Par exemple, pour vous voir verser la rente, vous devez demander à l'assureur si l'avis d'un expert est indispensable. Dans l'affirmative, vous devez savoir si cet expert doit obligatoirement être désigné par l'assureur.

Un contrat de prévoyance a vocation à durer dans le temps. Néanmoins, si l'organisme de prévoyance impose une limite d'âge pour faire bénéficier l'assuré d'une indemnisation, ceci peut jouer en défaveur de ce dernier. En effet, il n'est pas rare que l'assureur fasse cesser la garantie au moment du départ à la retraite ou ne couvre plus le décès en raison de l'âge avancé du souscripteur.

Toujours dans ce volet de mise en application de la garantie, le délai de remboursement et la date de prise d'effet du contrat sont des points importants. Plus le délai est court, plus l'assuré sera avantagé. C'est encore préférable si la garantie prend effet dès la signature du contrat.

Faire le point sur les conditions de résiliation et d'exclusion du contrat

Pour éviter que vous soyez pris au dépourvu, les exclusions des garanties gagnent à être connues avant la signature du contrat. En cas de décès, le fait qu'il s'agit d'un suicide ou d'un meurtre commis par l'un des bénéficiaires constitue un motif d'exclusion.

Un décès provoqué par une guerre civile ou un mouvement populaire auquel l'assuré a pris une part active est aussi un motif d'exclusion pour les établissements de prévoyance comme Filiassur.

S'informer sur la réputation de l'organisme assureur

Bien qu'il ne s'agisse pas forcément d'un critère objectif, la réputation de l'organisme assureur revêt une certaine importance. Certains organismes (institutions de prévoyance, mutuelles ou sociétés d'assurance) peuvent tirer leur réputation des tarifs qu'ils pratiquent. D'autres se différencient par le fait que l'état de santé des souscripteurs et leur âge ne sont pas discriminatoires, comme le pratique Filiassur. (https://www.filiassur-prevention.fr/)

Pour connaître le positionnement des différents organismes potentiellement intéressants, les avis des adhérents ou des comparateurs d'assurance constituent une source d'informations utile.